ALB est une plateforme de recueil d’information sur la corruption au Liban mise en place à l’initiative d’un collectif d’associations, de militants et de citoyens libanais, pour l’instant anonymes pour des raisons d’efficacité et de sécurité. Ce collectif transcende les communautés libanaises, au même titre que la corruption qu’il combat.

ALB permet à ceux qui le souhaitent de signaler en toute sécurité tout acte de corruption ou de malversation ou détournement de fonds publics perpétrés au détriment du Liban et de son peuple, afin de le rendre public voire de le judiciariser. L’anonymat garanti aux lanceurs d’alerte les protège des représailles et préserve l’efficacité du dispositif.

Le collectif qui anime ALB a déjà collecté des informations solides et ouvert des actions judiciaires en Europe, devant des juridictions impartiales, soit directement soit par le biais de collectifs partenaires. Ce n’est qu’un début.

L’objectif ultime de cette initiative est de libérer le Liban des structures de corruption qui le minent depuis des décennies, afin de permettre l’émergence d’un véritable État de droit. Cet objectif ne sera atteint que lorsqu’auront été sévèrement sanctionnés ceux qui ont conduit le Liban à la banqueroute par la corruption et le clientélisme, et les actifs volés rendus à leur véritable propriétaire : le peuple libanais.

Comme l’écrivait Edmund Burke,

la seule chose qui permet au mal de triompher est l’inaction des hommes de bien

avec du courage et de l’opiniâtreté, le cancer de la corruption libanaise sera vaincu.